Si petite

Je suis si petite, terre, tu attires mon corps

Je suis si petite, ma vie vient d’éclore

Je suis si petite, lune, je ne t’atteins pas

Je suis si petite, si loin des étoiles en amas

Et je suis là,

J’existe jusqu’à 

En perdre le pourquoi 

Je suis une Infinité ridicule

une Immensité minuscule

 

Nous sommes si nombreux Mais dans mes yeux poignée

Nous sommes si nombreux je peine à m’y retrouver

Nous sommes si nombreux ais-je une singularité

Nous sommes si nombreux et intimement entrelacés

Et je suis là,

J’existe jusqu’à 

En perdre le pourquoi 

Je suis une Infinité ridicule

une Immensité minuscule

 

Je suis si grande, je ne perçois presque rien

Je suis si grande, un bout de réalité me parvient 

Je suis si grande, en moi le vide est épais

Je suis si grande, je ne me verrai jamais

Qui pour me prouver que l'immense vaut plus que le minuscule ?

Illustration_sans_titresans cheveux.jpg

Coule Amour 

Coule coule amour,

Dévale les dénivelés, défie la gravité,

Sillonnes les vallées pour engorger les deltas

Fertilise les allées et puis évapore toi

 

Coule coule amour,

Vu ce que tu déclenches

personne ne t’est étanche

il faut te faire confiance pour pouvoir se baigner

mais tu es si dense on ne peut se pas noyer

 

Mais tu t’es fait endiguer par un barrage sans fuite

Pourtant sans t’embrasser mes histoires sont sans suite

Je lui pardonnerai quand mes plaies se seront adoucies

Et tout l’amour que j’ai pourra enfin jaillir

 

prendre toute la place

de ce qui nous espace

un sentiment de rage

que je peine à calmer

cover.jpg